Le jugement

jugement image

Dans notre société beaucoup d’entre nous passons nos journées, notre temps à juger.
A la moindre occasion, Monsieur ou Madame le/la Juge Intérieur est au tribunal à donner son avis sur les autres, sur le système. Juge avec un J majuscule s’il vous plait! Ne le dévalorisons pas!

– On juge les autres: « Tu as vu celui-ci il n’est pas beau! » « Elle est bizarre celle là avec ses cheveux rouges! » « Céline Dion elle en fait toujours trop cette femme! »
– On juge le système: « les fonctionnaires sont des fainéants! »  » Les jeunes ont un poil dans la main de nos jours! »

Ca juge, ça juge! Encore et encore.

Pendant longtemps j’ai jugé moi aussi les autres et plus particulièrement à l’adolescence, une période de grands changements où l’on veut paraitre plus important que les autres, où l’on veut se mettre en avant.
On juge à tout va les autres. « Tu as vu comment elle est grosse Margueritte. C’est un monstre. Elle va rester vieille fille toute sa vie. C’est certain ».

Passée l’adolescence ca continue pour une très large majorité d’entres nous. On juge! On juge! Allez! Allez! Monsieur et Madame le/la Juge sont toujours de sortie en version plus grande!

On juge les autres dans la rue : « Bizarre celle là! »
On juge les autres au travail:  » Incompétent et en plus trop lent celui là! Tu m’étonnes qu’il n’évolue pas! »
On juge sa famille: « Tante Raymonde s’habille toujours avec des vêtements qui lui sont trop grands. Elle a l’air d’un sac! »
On juge ses amis: « Jacques est un opportuniste de première. Il se prend pour le roi du monde en plus »
On juge le système: « Encore en train de faire la grève ces fainéants de la SNCF. Ils ont qu’à venir travailler chez nous ils verront « 

On juge…
On juge.. encore et encore…
On juge.

A passer notre temps à juger les autres, on n’a pas le temps de tourner le focus sur nous même. Bien trop préoccupé à dévaloriser les autres. Ca demande du courage de changer l’angle de vue.
A la moindre occasion, on saute sur une occasion pour juger l’autre. On donne notre point de vue sans penser à l’autre et surtout prendre le temps de changer le focus pour le tourner sur nous même.

Le travail que j’ai entrepris sur moi m’a permis de tourner le projecteur sur moi en prenant conscience de mon système de jugement.
Un système tout à fait normal que nous mettons en place pour nous protéger, pour exister dès l’enfance. Il n’y a aucun jugement à faire là dessus c’est tout à fait humain.
Il n’y a aucun jugement à nous faire d’avoir mis en place ce système. Nous sommes des humains.
Par contre il y a des limites au jugement. L’enfance et l’adolescence sont finies. Nous sommes des adultes maintenant: nous pouvons nous protéger sans juger les autres.

Mais une fois adulte que ça fait peur de prendre conscience du système de jugement que nous sommes en train d’utiliser.
C’est toute notre vie qui se trouve dans le cœur de la tornade.
Le dernier étage de notre inconscient est ravagé!
Le rez de chaussé est sans dessus dessous !
Et la cave n’est parlons pas elle est inondée!

Allez dans la cave il faut le vouloir pour y mettre les pieds et le nez après que l’eau se soit écoulée.
Ca pût! C’est humide! C’est sombre! On ne sait pas où mettre les pieds tellement il y a de boue! Il y a des gros rats aussi !
La cave cet endroit où l’on a entreposé les vieux dossiers… NOS vieux dossiers… Ce que l’on ne veut pas voir! Ce que l’on ne veut pas que les autres remarquent!

J’en ai pleuré des heures, j’ai en frappé des coussins lorsque j’ai mis les projecteurs dans ma cave.

Il est beaucoup plus facile de fermer la porte de sa propre cave et d’entrer dans celles des autres. Plus ça pue chez les autres, mieux c’est pour nous! Pendant que l’on est en train de retourner la cave des autres, on ne passe pas de temps à descendre et à ranger la notre qui trop bordelique!

On juge les dossiers des autres de notre famille, de notre cercle amical, et de nos collègues de travail!

Demandons à Notre Juge intérieur qui est dans son beau bureau en hêtre massif assit sur sa belle chaise en cuir avec la plume d’encre dans la main droite bien à l’écart de notre propre maison, loin de la cave :  » S’il vous plait votre Majesté Monsieur le Juge pourquoi vous jugez comme ça? »
« Parce que je n’aime pas assez! Il est plus facile pour moi de juger les autres! »

Oui le manque d’amour pour soi est à l’origine de des jugements que l’on fait sur les autres.
On juge pour nous aimer à nous même. Mais tout cela n’est qu’une illusion. On s’aime encore moins en jugeant les autres.
On met encore plus de couches de protection de vêtements sur le dos alors que l’on meurt déjà de chaud.
En critiquant les autres on claque la porte à l’amour. Plutôt que les aider on va entasser un dossier supplémentaire dans leur cave.
Et vous pensez qu’en allant mettre un dossier dans leur cave ils vont vous aimer davantage?
Soyez franc avec vous!
Supposons que la réponse soit Non: l’autre ne va pas vous aimer plus, tournez maintenant le projecteur sur vous: Etes vous content que l’autre ne vous aime pas plus ?
Soyez réaliste dans votre réponse: Non. Et là vous empiler un dossier de plus dans votre cave déjà bien remplie!

Pour retirer le dossier de la cave, vous devez apporter de l’amour aux autres et à vous mêmes.
Si vous vous surprenez en train de VOUS juger, envoyez vous de l’amour parce que vous savez que c’est un de vos dossiers qui est dans votre cave.
Si vous vous surprenez en train de juger l’autre, envoyez vous de l’amour parce que vous savez que c’est un de vos dossiers qui est dans votre cave.
Si vous vous surprenez quelqu’un en train de juger un/une autre, envoyez lui de l’amour parce que vous savez que c’est un de ses dossiers qui est dans la cave.

Qui juge- Se juge – Est jugé!
Si vous jugez les autres c’est parce que vous même vous jugez les autres.
Si les autres vous jugent c’est parce que vous les jugez.
C’est la triste loi de la réalité de « ce qui est à l’intérieur est à l’extérieur, ce qui est à l’extérieur est à l’intérieur »
2 manières d’agir:
– soit vous fermez les yeux et vous continuez à juger
– soit vous prenez votre courage à deux mains, vous allumez les projecteurs dans votre cave et regardez dans les recoins en trouvant le dossier « Pourquoi je juge?  »
Une partie de la réponse du dossier moisi est Les jugements que je porte sur les autres sont les jugements que je me porte à moi-même!

Alors prêt à descendre dans votre cave…. Prêt à mettre les pieds dans votre boue ? Souvent on y pleure… Mais c’est un passage obligé pour remonter dans le salon avec l’amour pour soi et pour les autres, et une bonne bouteille de Bordeaux!

Vous avez trouvé mon article intéressant ? Partagez-le !
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin