Aujourd’hui nous sommes le 18 avril : Bonne fête à toi

Monsieur-Parfait

« En faisant scintiller notre lumière, nous offrons aux autres la possibilité d’en faire autant. » –   Nelson Mandela

Aujourd’hui le 18 avril c’est la saint Parfait et la Sainte Parfaite! Bonne fête!

Monsieur-Parfait madame parfaite miss parfaite

Nous passons notre vie à essayer d’être des parfaits êtres humains.
Parfait! Parfait! Je suis Parfait! Je veux être parfait! Je veux rendre un travail Parfait!

Nos parents, nos amis, à l’école, au travail,… partout… on nous pousse à être parfaits, à faire parfaitement les taches, un dossier, un devoir. Tout doit être fait à la PERFECTION.

On doit être un super ami, une superbe amie, un super frère, une superbe sœur, un super père, une superbe mère, un super élève, un super collègue, un super chef, un super… une superbe… STOOOOOOOOOOOPPPPPP Trop trop trop…

Je laisse la place à mon amie Diane Gagnon – Auteur, Coach, Conférencière qui a écrit un article sur le perfectionnisme.

Retrouver mon passage à la radio Canadienne à l’émission « Porteur d’espoir » animée par Diane Gagnon en cliquant ici

Retrouver prochainement l’interview de Diane Gagnon sur sa vision: « Qu’est ce qu’être un leader authentique et naturel? »

VOICI TEXTE DE DIANE GAGNON :   PERFECTIONNISTE ?

perfectionisme

Vous êtes perfectionniste ? Alors vous détenez un excellent antidote au bonheur !

Quand on veut que tout soit parfait, que tout fonctionne comme nous l’avons planifié, que les résultats concordent parfaitement avec ce que nous avions prévu, alors nous signons une entente pour ne jamais être heureux !

Car la Vie ne répond pas à ce que nous voulons mais à ce dont nous avons besoin. En essayant de faire en sorte que tout soit parfait, nous nous condamnons à beaucoup de souffrances et de déceptions. Car nous ne sommes alors jamais satisfaits tant que tout ne sera pas parfait … selon notre vision de la perfection. Ce qui n’arrive jamais !

Personne n’atteindra LA perfection. D’ailleurs, cette perfection varie selon les individus, selon les cultures, selon les âges, selon le genre… ce qui est parfait pour nous ne l’est pas nécessairement pour d’autres, et vice versa.

Personne n’est arrivé à ce que tout soit parfait car seule la Vie est parfaite ! Nous sommes parfaitement imparfaits mais nous ne pouvons jamais atteindre la perfection que NOUS imaginons.

Car dès lors que nous voulons que tout soit parfait, nous nous mettons à tout contrôler : contrôler les autres, les manières de faire, les évènements, nous-mêmes. Et cela ne fonctionne jamais car rien ni personne ne peut être contrôlé. Surtout pas la Vie.

Faire de notre mieux, être animés des meilleures intentions, être bons pour soi et pour les autres, c’est déjà le mieux que nous puissions faire. Ce que nous imaginons comme étant la perfection n’est que le fruit de l’imagination de notre ego ! Et cette perfection change constamment, car elle n’est pas la réalité ! Elle n’est que la quête de notre ego de vouloir être aimé !

Quand nous cessons de vouloir être parfaits, nous pouvons alors consacrer toute notre énergie à être complètement nous-mêmes, à nous améliorer petit à petit, à faire le bien autour de nous, à être bons pour nous.

Et ÇA, c’est parfait !

Je vais maintenant reprendre un texte de Marianne Williamson cité lors du discours d’investiture de Nelson Mandela, le 10 mai 1994

Mandela« Nous sommes nés pour rendre manifeste la gloire de Dieu qui est au-dedans de nous. Elle est en chacun.

Notre peur la plus profonde n’est pas d’être incapable.
Notre peur la plus profonde est d’être puissant au-delà de toute mesure.
C’est notre lumière, pas notre ombre, qui nous effraie le plus.

Nous nous demandons :
Qui suis-je, pour être brillant, magnifique, talentueux et fabuleux ?
En fait, qui êtes-vous pour ne pas l’être ?
Vous êtes un enfant de Dieu.
Jouer petit ne rend pas service au monde.

Il n’y a rien de sage à vous rétrécir de telle sorte que les autres ne se sentent pas en danger à cause de vous.
Nous sommes nés pour rendre manifeste la gloire de Dieu qui est au-dedans de nous.
Elle est en chacun. En laissant notre lumière briller, nous donnons incidemment aux autres la permission d’en faire autant. Lorsque nous sommes libérés de notre propre peur, notre présence libère automatiquement les autres. »

Belle journée à vous…

Vous avez trouvé mon article intéressant ? Partagez-le !
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin