A la recherche du bonheur… En quête de sens…

meditation-pour-video

Le bonheur est à l’intérieur de nous, pas à l’extérieur. Il ne dépend pas de ce que nous avons mais de ce que nous sommes. – Henry Van Dyke (écrivain américain)

Il est aussi cocasse de voir un être humain chercher le bonheur que de voir un poisson chercher l’eau.

Tout le monde cherche le bonheur.

Nous le cherchons, car nous l’avons perdu. Nous portons en nous les stigmates de notre séparation, d’une rupture avec qui nous sommes vraiment. Sans trop savoir ce que nous cherchons, et sans même savoir que nous cherchons, nous nous affolons dans tous les sens pour fuir ce sentiment de manque ou d’insatisfaction qui nous hante.

Faute de trouver ce que nous cherchons, nous trouvons des compensations dans le succès, l’argent, le pouvoir, le sexe, l’alcool, les stupéfiants, l’activisme, la connaissance, les relations, etc.

En Occident, on a tendance à confondre but et moyen. La civilisation, au lieu de rechercher le bien-être de tous, s’est orientée vers la recherche du profit. Les plus doués accumulent les possessions, l’argent, le pouvoir… Mais ils n’en ont jamais assez, car, malgré ce qu’ils possèdent, ils ne se sentent pas heureux.

La recherche des ces plaisirs à l’extérieur est parfaitement légitime, mais ils sont incapables de nous apporter la plénitude. Ils nous font vivre des plaisirs passagers et cette recherche de plaisirs entraîne souvent des dépendances qui engendrent de la souffrance. Recherche de plaisir, sensation de plaisir et perte de la sensation de plaisir se succèdent continuellement.

Comment s’appelle notre piège ? Qu’est-ce qui pourrait vous faire rater le rendez-vous le plus important de votre vie, le rendez-vous avec vous-même ?

Arrêtez-vous un instant et demandez-vous : « Qu’est-ce que je veux vraiment ? »
Tant que nous cherchons le bonheur, la paix et la sérénité à l’extérieur de nous, nous ne les trouverons pas. Arrêtons dès maintenant toutes recherches extérieures, elles sont vouées à l’échec. Le seul endroit où nous trouverons la joie profonde, c’est en découvrant notre nature véritable. Tous ceux qui vivent dans le bonheur et la sérénité affirment que c’est en quittant l’agitation du mental qu’ils ont découvert le joyau qu’est l’Être.

Je remercie Delphine Chenu, photographe de 28 Portraits  qui m’a pris en photo en train de méditer dans la rue.

Vous souhaitez en savoir plus sur comment entrer, marcher sur ce chemin, remplissez le formulaire de contact

Rémi

Je me suis inspiré de l’article publié sur http://eveilspirituel.net/textes-de-claudette-vidal.asp?i=26

Vous avez trouvé mon article intéressant ? Partagez-le !
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin